Rechercher
  • auseindenous

L'engorgement.

Comment reconnaître un engorgement ? Dans la plupart des cas le ou les seins sont durs, lourds, douloureux, le lait s’écoule difficilement ou ne coule pas (canal bouché), votre bébé a du mal à prendre le sein (trop tendu), masse douloureuse...

A quoi peut-il être dû ? Un canal bouché, une baisse du nombre de tétées, un soucis de drainage du sein, votre bébé fait « ses nuits », reprise du travail, arrêt brutal de l’allaitement, soutien gorge trop serré...


Comment le soulager ? Il pourra être intéressant tout d’abord de consulter une personne formée à l’allaitement afin de s’assurer qu’il s’agit bien d’un engorgement et non d’une mastite (ou autre chose) et de savoir à quoi cet engorgement est dû. Si cela est possible pour vous, la poursuite de l’allaitement sera bénéfique. La plupart des mamans remarquent un soulagement grâce à : un maximum de tétées efficaces ou à défaut si votre bébé refuse le sein, un drainage manuel ou au tire lait, un massage doux des seins en appuyant légèrement avec la paume de la main du haut du sein vers l’aréole, massage des seins sous la douche, la position de la louve (vous à 4 pattes au dessus de bébé), des compresses de froid pour soulager la douleur, du chaud avant les tétées pour aider le lait à couler, l’assouplissement de l’aréole par contre pression avant les tétées, feuilles de choux dans le soutien gorge, faire téter votre bébé le menton vers la ou les masses... Un anti douleur pourra être pris sur avis médical.


Si l’engorgement ne passe pas dans les 24h il est conseillé de (re)consulter. De même si vous déclarez une forte fièvre, une grande fatigue, une zone rouge ou tout autre élément pouvant vous questionner ou vous paraissant anormal.


Sources : CREFAM, LLL, Allaitement-jumeaux.




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout