Rechercher
  • auseindenous

Tabac et allaitement

Les études actuelles montrent qu’il est préférable pour une mère fumeuse d’allaiter son enfant que de ne pas l’allaiter. Cependant des études ont également montrées que les mères fumeuses ont généralement une production de lait plus faible que les femmes non fumeuses (diminution de la sécrétion de prolactine). Le goût du lait pourra également être modifié.


Le lait de femmes fumeuses contient moins de lipides, de calories, de vitamines C et E mais autant de calcium, de protéines, de lactose, d’azote et de phosphore qu’une mère non fumeuse. Il contient également un grand nombre de toxiques dont les effets n’ont pas été évalués. Cependant le lait de mères fumeuses garde ses propriétés immunologiques et antibactériennes.


Plusieurs études montrent l’intérêt de l’allaitement contre les infections respiratoires surtout s’il dure plus de 6 mois et particulièrement dans un contexte où l’enfant est exposé au tabagisme passif et ou via le lait maternel. Le risque de coliques est également plus élevé chez les mères allaitantes fumeuses.


Il sera primordial de ne jamais fumer en présence de votre bébé, de bien vous laver les mains, pourquoi pas prévoir une tenue différente pour aller fumer et si possible fumer après la tétée et attendre 2h avant la suivante. Il pourra être très intéressant de réduire la consommation de tabac voire envisager un arrêt complet en vous faisant accompagner par des personnes formées au tabagisme et à l’allaitement. Et pour rappel le cododo ne devrait pas être pratiqué si l’un des deux parents ou les deux sont fumeurs (risque de mort subite du nourisson), le fumeur rejette constamment dans l'air de la pièce le monoxyde de carbone qu'il a inhalé dans la fumée de ses cigarettes.


Source : CREFAM, La Leche League, tabac info service


Posts récents

Voir tout